Top 12 du vin : qui est le leader du secteur ?

Dans la « digital league » des distributeurs de vin, produit qui fascine les papilles des Français, c’est l’enseigne Nicolas qui remporte ce match oenologique. Dominant l’ensemble des axes, Nicolas exerce un leadership digital sans égal dans le secteur.

Vin - Bolero - Leader - Digital - Data

Nicolas, le sommelier des français

Alors que 85% des ménages français ont acheté du vin au cours de l’année 2017, il est intéressant de voir une forte domination de Nicolas en termes de notoriété ancrant le modèle physique du caviste dans l’univers digital. En regroupant pratiquement un tiers des recherches directes, l’enseigne aux 501 points de vente en France qui a fait du caviste un business model à grande échelle (chiffre d’affaires = 1,1 milliard d’€) occupe la première place dans le coeur des Français lors de leurs recherches directes sur le vin.

bases

Nicolas, le précurseur du secteur sur Google

Sur Google, parmi les différents distributeurs, Nicolas prend une nouvelle fois la première place. Avec plus d’1,3 milliard d’euros de vente en ligne en France en 2016 (chiffre devrait monter à 1,5 milliard pour 2018) soit 10 % des achats de vin tous canaux de distribution confondus, le digital représente pour les acteurs du secteur une axe économique en plein essor. Sur ce point, il faut important de noter que Nicolas a été précurseur dans le domaine en ouvrant le sien dès le début des années 2000. Ce positionnement lui permet de glaner la première place sur cet axe majeur dans la stratégie digitale d’une entreprise.

Toutefois, depuis quelques années, des pure player telles que Vinatis, Cdiscount, Petit Balon (vente-privée.com) … viennent bouleverser le e-commerce du vin, le segement le plus dynamique en France. Afin de continuer à dynamiser ce secteur, les géants du e-commerce innovent à l’image de Cdiscount qui a lancé un sommelier numérique (développé par la start-up Soyooz) pour conseiller les acheteurs dans leur choix.

Allant toujours plus loin, il brise la frontière du numérique en proposant des échantillons à tester avant l’achat d’une ou plusieurs bouteilles. D’autres acteurs comme Darty et Boulanger apparaissent en bonne position sur les moteurs. Ces derniers ne vendent pas directement du vin, mais des instruments (cave à vin, pichet, tire bouchon électrique….) permettant de sublimer ce type de met sur notre table.

Enfin, sur cet axe, il faut remarquer la présence des grandes surfaces (GSA) venant se positionner derrière Nicolas et les pure players dans la vente de vin alors même qu’il représente à eux seul près de 82% des ventes. Si les ventes au sein des GSA sont considérées comme moroses cette année, les enseignes tentent de redresser la barre en digitalisant leurs pratiques avec notamment le déploiement des systèmes «click and collect»…

Nicolas, en TT des réseaux

Sur le web social, c’est l’entreprise Nicolas qui vient vampiriser le secteur avec près de 36% des parts de voix sur les réseaux. Une nouvelle fois, il est intéressant d’observer l’utilisation des réseaux par cette enseigne qui a lancé en 2013 son « sommelier twitter » avec le compte « @DisMoiNicolas ». Un compte proposant l’expertise des sommeliers Nicolas pour choisir le vin accompagnant les divers moments de vos repas ou apéritifs. Une solution simple permettant à l’enseigne de rester connecté avec ses clients et sa communauté, mais aussi de promouvoir les divers évènements au sein des caves.

Si le champ de bataille digital reste ouvert au vu des acteurs présents sur ce secteur, il semble que l’entreprise Nicolas pionnier sur le web soit le référent du secteur. Même si les autres acteurs sont en embuscades, pour prendre sa place, il faut voir dans la stratégie de Nicolas, une vision stable et solide à long terme même si certaines améliorations sont encore à suggérer comme le positionnement sur Google qui doit être encore valorisé

Découvrez le détail de l’étude en infographie en remplissant le formulaire ci-dessous. Pour plus d’informations sur le match digital d’avril 2019 ou pour organiser une interview avec Caroline Faillet, CEO du cabinet Bolero, veuillez contacter Maxime Roques


En savoir plus :

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Fields marked with an asterisk are required.

Ce site web utilise des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêts, pour vous permettre de partager certains articles sur les réseaux sociaux et pour réaliser des statistiques de visites.

Privacy Settings saved!
Paramètrage des cookies

Veuillez accepter l’utilisation de cookies nous permettant de rendre votre visite plus agréable, de réaliser des statistiques de visites, de vous proposer des contenus en rapport avec vos centres d’intérêt et de vous permettre de les partager sur les réseaux sociaux


Google Tag Manger permet d'ajouter des services tiers sur notre site à des fins d'amélioration de l'expérience utilisateur. Sur le site Bolero, il sert uniquement à ajouter le service Google Analytics. Les cookies Google Analytics permettent de mesurer de manière anonyme et agrégée l'audience des contenus présents sur le site et d'en améliorer le fonctionnement. En savoir plus
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Ce cookie nous permet d'analyser votre navigation pour vous proposer des contenus en rapport avec vos centres d'intérêts. En savoir plus
  • mtc_id
  • mtc_sid
  • mautic_device_id

Google Tag Manger permet d'ajouter des services tiers sur notre site à des fins d'amélioration de l'expérience utilisateur. Sur le site Bolero, il sert uniquement à ajouter le service Google Analytics. Les cookies Google Analytics permettent de mesurer de manière anonyme et agrégée l'audience des contenus présents sur le site et d'en améliorer le fonctionnement. En savoir plus
  • _dc_gtm_
  • _dc_gtm_UA-1515509-49

Refuser tous les services
Accepter tous les services