Quels mots clés pour son référencement naturel ?

article périmètre de mots clés SEO pour un refinancement web optimisé

La définition d’un périmètre de mots-clés cible est un exercice qui constitue souvent la première étape d’une stratégie SEO (Search Engine Optimization). Derrière ce passage obligé et à priori très simple se cache en réalité une étape clé, car très structurante pour la conduite d’un projet. En effet, les mots-clés SEO retenus conditionnent totalement la pertinence des données récoltées par la suite. Le nombre de recherches par catégorie, la typologie des résultats sur Google, les concurrents identifiés ou bien tout simplement la performance de son site sont autant d’éléments qui peuvent être totalement faussés par une liste de mots-clés bâclée. Voyons comment aborder sereinement la constitution d’un périmètre de mots-clés cible pour un bon référencement naturel.

Quels objectifs pour sa liste de mots-clés ?

Rappelons tout d’abord l’utilité d’une liste de mots-clés dans un projet SEO. Elle permet d’établir un état des lieux en termes de potentiel disponible et de contexte (concurrence, typologie de résultats, etc.), mais également de suivre la performance de son site sur Google dans le temps. Il est donc important de n’inclure dans cette liste que des mots-clés représentant un réel enjeu et qui font, ou feront, l’objet d’un travail d’optimisation spécifique. Un mot-clé ou une catégorie qui ne se matérialise pas par des contenus optimisés sur le site se transforme mécaniquement en indicateur fantôme dans le meilleur des cas (performance à 0 sur la thématique), mais peut aussi tout simplement fausser les résultats en tirant les résultats vers le bas.

Méthode & outils : comment procéder ?

Poser les bases avec une structure cohérente

Une bonne liste de mots-clés SEO doit reposer sur une organisation pertinente. L’arborescence du site est en général un bon point de repère pour poser les bases. Une fois l’inventaire des catégories établit, l’exercice consiste à faire un listing des mots-clés stratégiques, catégorie par catégorie, tel qu’ils sont potentiellement tapés par les internautes sur Google.

Combien de mots-clés une liste doit-elle comporter ?

Il n’y a pas de règle figée pour répondre à cette question, mais plutôt quelques grands principes qui s’adaptent à chaque situation. La liste de mots-clés SEO doit être représentative des objectifs de référencement et de positionnement du site. Certains sites pourront se contenter d’une liste de 50 mots-clés, là où un site plus conséquent pourra avoir besoin de suivre plusieurs milliers de mots-clés pour avoir une vue représentative de son marché. Néanmoins, et sauf indication contraire (ex : un site e-commerce qui voudrait suivre sa performance de référencement naturel sur l’ensemble des produits qu’il vend), il est préférable de limiter sa liste de mots-clés à un nombre qu’il est humainement possible de suivre et d’optimiser au fil de l’eau.

seo

 

Étendre sa liste de mots-clés avec Google

Une fois ce premier travail d’inventaire effectué, il convient d’étendre la liste à l’aide d’outils de référencement web, le premier d’entre eux étant… Google. En effet, l’autocomplétion dans la barre de recherche peut servir de source d’inspiration, tout comme le bloc “Recherches associées” en bas des pages de résultats de recherche.

google search

L’utilisation minutieuse de ces deux fonctionnalités permet souvent de décliner un champ sémantique très complet et d’identifier des comportements de recherche qui méritent parfois la création d’une catégorie de mots-clés SEO dédiée. L’exemple type pour un e-commerçant serait l’identification de recherches “pas cher”, “made in france”, etc.


Peaufiner sa liste de mots-clés et obtenir le nombre de recherches mensuelles

Une fois cette première liste réalisée, la dernière étape et moment de vérité consiste à utiliser l’outil de Planification des mots-clés de Google AdWords. Cet outil va permettre de raffiner et étendre une dernière fois la liste de mots-clés.

Raffiner, grâce à l’obtention du nombre de recherches mensuelles. Cela permet d’identifier et supprimer les fausses pistes au sein de la liste (les mots-clés qui ne génèrent pas de recherches sur Google).

Étendre, grâce à l’utilisation de la fonctionnalité de suggestion de mots-clés : celle-ci permet d’obtenir des recherches connexes à un mot-clé. Contrairement à la fonctionnalité de base de Google et ses “Recherches associées”, le planificateur de mots-clés SEO permet d’obtenir des suggestions en orientant les résultats par l’utilisation de filtres d’inclusion et d’exclusion.


Faut-il inclure des déclinaisons d’un même mot-clé SEO au sein d’une liste (singuliers & pluriels, avec accent & sans accent) ?

Non. L’ajout systématique de variantes proches de mots-clés comme les singuliers ou les pluriels contribue à une certaine lourdeur dans la liste de mots-clés, sans que cela n’apporte de réelle plus-value. Les résultats sont en effet souvent similaires, voir identiques dans le cas des accents par exemple. Aussi, il ne faut pas oublier que la plupart des outils du marché du suivi de positionnement facturent au mot-clé : inclure les variantes proches peut donc significativement augmenter le coût de collecte des données.


En suivant ces quelques grandes étapes, il sera possible de créer une liste de mots-clés SEO cohérente, qui sera le reflet fidèle d’un marché sur Google. Cette liste pourra aussi bien être utilisée pour un état des lieux (recherches mensuelles par catégories, typologie de résultats ou concurrence) que pour suivre la performance de son site au long court et améliorer la visibilité de son site web.

 

 

loupe

 

Erreur à éviter dans une stratégie web

La communication d’influence

Performer sur le web : 3 data sinon rien !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Fields marked with an asterisk are required.