Menaces et opportunités de la communication d’influence

Reseaux sociaux, social media, transformation digitale, marketing, communication

« L’âge où nous entrons sera véritablement l’ère des foules. […] Aujourd’hui ce ne sont plus les traditions politiques qui compte, c’est la voix des foules qui est devenue prépondérante. » Gustave Le Bon, Psychologie des foules, 1895.

Plus de 120 ans plus tard, cette citation à l’heure des réseaux sociaux sonne toujours comme une vérité. Face à ce défi, l’enjeu reste le même pour une entreprise : favoriser et protéger son activité et son marché. Mais les outils ont largement évolué et sont depuis ouverts à tous.


La communication d’influence présente deux composantes essentielles :

  • La veille et l’intelligence économique = la dimension renseignement
  • Le travail de conviction auprès des réseaux d’influence = la dimension action

Dans les deux cas, on peut constater que le Web joue un rôle fondamental de pourvoyeur d’information et de terrain d’action. Internet est en effet devenu LE média d’influence par excellence, si l’on en croit les études qui se succèdent et confirment chaque année l’emprise de plus en plus forte de ce support dans la construction de l’opinion.

Les opportunités : être en prise directe avec l’opinion publique

Veille web, sites Internet et réseaux sociaux sont les trois leviers d’une stratégie d influence digitale. Ils ont chacun leur rôle dans le succès du dispositif :

  • la veille web : connaître les attentes, les opinions sur l’entreprise, les argumentaires à déployer pour influencer.
  • les sites web : devenir soi même un média.
  • les réseaux sociaux : contourner les intermédiaires de son marché (distributeurs, journalistes…) pour fédérer directement les publics et actionner les mobilisations.

Les menaces : des techniques utilisables par tout un chacun

Mais ces outils d’investigation et d’action sont à la portée de tous et ont même été actionnés en premier lieu par les parties prenantes de l’entreprise. Qui sont-ils ?

  • les ONG
  • les associations ou collectifs citoyens, clients, politiques, syndicaux
  • les individus : clients mécontents, particuliers en litige avec l’entreprise, actionnaires, employés, anciens employés, prestataires
  • les concurrents
  • les relais d’opinion voire d’action : blogueurs, twittos, hackers…

Avec, pour objectif, de mobiliser l’opinion, informer ou désinformer, voire tout simplement faire un buzz et avoir leur heure de gloire…

Influence sans conscience… n’est que ruine de l’image.

Chez Bolero, nous travaillons pour des organisations qui nous informent et nous orientent de manière à faire émerger LEUR vérité. Faire percer l’objectivité, démystifier à tout prix une toile minée de rumeurs et bêtises les plus diverses. Mais qui influence qui ? Sommes-nous, en tant que cabinet d’influence, quelque part aussi sous influence ? Bien sûr, il y a le libre arbitre et une démarche rationnelle qui nous permettent de croiser les informations, vérifier leurs sources afin d’agir dans l’intérêt de notre client et d’un certain intérêt général.

Mais surtout, il y a une certaine forme de pari sur lequel nous entraînons nos clients : nos clients appartiennent à une nouvelle génération d’annonceurs qui ont compris que le monde avait changé. Qu’il y a bien plus de manipulation à inonder les consommateurs de publicité qu’à chercher à les informer, qu’ils ont bien plus à perdre à déformer la vérité qu’à établir un dialogue avec le public. Comme le dit l’adage :

« Le bien ne fait pas de bruit, le bruit ne fait pas de bien ».


loupe

EN SAVOIR PLUS 

Les influenceurs : qui sont-ils ?

La communication d’influence sur Wikipédia

La communication d’influence dans un contexte de rumeur

Pourquoi une stratégie d’influence ?

Qu’est-ce que la communication d’influence ?

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Fields marked with an asterisk are required.